Editions Traditionnelles

 

RAMANA  MAHARSHI

Œuvres  réunies

Ecrits  originaux et adaptations traduits de l’anglais par Christian Couvreur et Françoise Duquesne 

ISBN    N° 2-7138-0082-X,  352 pages,      25,60€ 

 

Le titre du présent ouvrage est une contraction de la phrase suivante : « ŒUVRES de RAMANA MAHARSHI réunies par Arthur Osborne (Madras1963) »

Ce livre représente en fait, dans une traduction de grande qualité, un enseignement tiré de la vie même d’un sage parmi les sages de l’Inde. Enseignement  composé d’un assemblage de textes provenant soit directement des écrits du Maharshi, soit de réponses qu’il donna à des questions qui lui furent posées.

Ainsi la quête du Soi, la nature du mental, la connaissance du suprême Soi y sont exposées dans un langage simple s’inspirant de la simplicité même avec laquelle le jeune Ramana  réalisa « le Soi ». Il connut la transformation profonde et définitive alors qu’il était encore à l’école ; âgé de dix-sept ans, il n’avait suivi aucune discipline spirituelle et n’avait rien étudié en matière de doctrine traditionnelle. Cette disposition que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de miraculeuse explique que ses enseignements prennent la voie directe et naturelle. C’est d’ailleurs l’impression qui se dégage principalement des  conseils que prodigua le Maharshi tout au long de sa vie, en répondant aux innombrables visiteurs venus le consulter, portés par le désir de prendre en exemple la vie du saint homme réalisé.

Si ces œuvres du Bhagavan Shri Ramana Maharshi donnent une impression de volume, et même de quantité, c’est parce qu’elles portent sur toute la vie du Grand Sage; or, il convient de savoir que ce dernier n’écrivit que très peu et enseigna surtout par le pouvoir formidable du Silence Spirituel. Il pouvait répondre exhaustivement, de vive voix ou par écrit, aux questions qui lui avaient été posées avec un motif sincère, mais c’est l’influence silencieuse sur le cœur qui était son enseignement essentiel. 

Il passa la plus grande partie de son existence à l’Ashram de Tiruvannamalaï, au pied de la colline sacrée Arunachala.

 

& retour au catalogue